Promotion économique du Canton du Jura
Promotion économique du Canton du Jura
Jura.chPromotion économique du Canton du Jura

Etude Crédit Suisse sur le revenu disponible : le canton du Jura classé 5e suisse et 1er canton romand au niveau de l’indicateur d’attrait financier résidentiel

Etude Crédit Suisse Juillet 2021

Combien vous reste-t-il d’argent disponible après avoir payé vos impôts, votre assurance-maladie et votre abonnement de train ?

Le Crédit Suisse a publié dernièrement la 5e édition de son étude sur le revenu disponible en Suisse, basée sur l'examen de près de 120'000 ménages. Cette étude a l’avantage de montrer le revenu librement disponible, soit le montant restant dans le porte-monnaie du citoyen après paiement des impôts mais aussi des autres coûts fixes comme le loyer ou les frais de garde des enfants. La pertinence de cette étude relève du fait que la fiscalité est mise en perspective avec d’autres catégories de dépenses des ménages. Et c'est justement dans ces autres coûts fixes que le canton du Jura se distingue.

Résultats pour le canton du Jura

Le canton du Jura progresse de la 18ème place à la 5ème place avec l’amélioration de la fiscalité découlant du pourcent Jura Pays Ouvert et des déductions fiscales pour les frais de déplacements et les frais de garde. L’étude considère les données 2020, qui n’intègrent pas encore l’augmentation de la déduction pour les primes d’assurance-maladie dès 2021.

En reprenant les différentes catégories venant diminuer les revenus bruts des citoyens, les éléments principaux suivants peuvent être retenus pour le canton du Jura :

Charge fiscale : sans surprise, l’imposition des personnes physiques est supérieure à la moyenne suisse. Toutefois, le canton du Jura reste dans la moyenne romande. A noter que de nombreuses déductions fiscales diminuent encore la charge fiscale des contribuables.

Frais de logement : les loyers étant très attractifs par rapport à ceux des cantons urbains, la part de revenu attribuée par les ménages jurassiens pour se loger est moins importante.

Frais de mobilité : en termes de transports publics, le coût de la mobilité pour rejoindre le centre urbain le plus proche en transport public demeure élevé alors que la taxe sur les véhicules est la plus élevée de Suisse. Il faut cependant prendre en considération que les déductions pour frais de déplacements ne sont pas plafonnées.

Primes d’assurance-maladie : il s’agit du poste de dépense obligatoire le plus conséquent après les impôts pour les contribuables. Avec des primes très élevées dans le canton du Jura, la charge reste importante pour les ménages et cela malgré les subsides, dont la part fédérale dépend non pas de la situation du canton mais de l’évolution suisse. Comme le relève l’étude, il convient d’être prudent sur l’évaluation de ces montants tant les situations entre cantons peuvent varier selon la situation des contribuables.

Frais garde des enfants et allocations familiales : les frais de garde des enfants restent moins onéreux que dans les cantons germanophones alors que les déductions fiscales cantonales prévues pour la garde d’enfants sont proches de la moyenne suisse. Les allocations familiales sont elles aussi attractives pour les familles avec une 5e position au niveau suisse.

Ainsi, en combinant l’ensemble de ces critères et malgré des prélèvements obligatoires importants (fiscalité), le canton du Jura reste attractif du fait de coûts fixes (logement et crèches notamment) les plus faibles de Suisse. En fonction du type de ménage, le Jura est le canton romand le plus attractif et dans les 6 premiers cantons suisses pour les couples mariés sans enfant et les couples de retraités Pour les familles avec 2 enfants, le Jura reste dans les 5 cantons avec un revenu librement disponible des plus importants.

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques et d’optimisation. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.